Description de l'article

Date de publication: 26 mai 2020 11:35 par LA_REDACTION

Session inaugurale du Comité National de mise en oeuvre de l'ITIE au Congo

Le Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) au Congo a tenu sa réunion inaugurale sous la présidence du Ministre délégué en charge du Budget, Ludovic Ngatsé, lundi 25 mai 2020 à Brazzaville, par visioconférence, en raison des mesures de distanciation sociale dictées par la pandémie du coronavirus. Au cours de cette réunion à laquelle participait le Ministre des mines et de la géologie, Pierre Oba, en sa qualité de 1er vice-président du Comité exécutif du Comité national de l’ITIE au Congo, les membres des administrations et institutions étatiques, de la société civile, ainsi que des entreprises privées, dont certains se trouvaient à Pointe-Noire (sud du pays), au nord-Congo, ainsi qu’à l’étranger, ont évoqué le Rapport ITIE-Congo 2018 et le Rapport d’évaluation de la validation de ce pays. Ces deux Documents, en cours d’élaboration, sont attendus par le Secrétariat international de l’ITIE d’ici au 31 décembre 2020, en vue de leur examen par le Conseil d’administration de cet organisme international. C’est de cette validation que dépendra le maintien ou non du Congo au sein de l’ITIE. A noter que le dossier de validation du Congo au sein de cet organe remonte à 2017. Depuis, le pays a fourni des efforts significatifs. Pour l’animateur du Secrétariat permanent du Comité national de l’ITIE au Congo, Florent Michel Okoko, le retard dans l’élaboration de ces Rapports s’explique par les différentes étapes inhérentes au processus. En rappel, le Comité national de l’ITIE-Congo est un organe qui a pour mission de promouvoir et suivre les règles de bonne gouvernance des revenus issus des ressources naturelles, conformément à la norme ITIE. Il a été mis en place par décret n°2019-383 du 27 décembre 2019, et placé sous l’autorité du Ministre en charge des Finances et du Budget, président du Comité exécutif.